Au cours de son cycle lytique, le bactériophage se multiplie en intracellulaire, et produit une lysine ou endolysine (en jaune dans le schéma ci-dessous), qui est une protéine qui a des propriété de lyse de la paroi bactérienne, pour libérer les nouveaux virions, qui vont pouvoir poursuivre leur cycle en infectant les bactéries environnantes.

Plusieurs chercheurs, dont le Pr. Vincent Fischetti de la Rockefeller University de New-York, ont réussi à purifier certaines lysines. in vitro, ces lysines semblent avoir un pouvoir bactéricide assez remarquable et rapide, comme sur la vidéo ci-dessous, présentée lors du congrès IDweek 2019.

https://twitter.com/FerryLyon/status/1180186608940863488

Ces lysines ont par ailleurs une activité anti-biofilm, testée dans les différents modèles in vitro mis au point dans l’unité de recherche du CIRI en lien avec le CRIOAc Lyon. La purification de ces lysines et leur potentielle production à visée thérapeutique doit suivre les même voies que celles des antibiotiques, .